Bouillon de fenouil, carotte & tofu

Bouillon détox et revigorant car ça s’impose !

Je sais pas vous…mais en ce moment, mon estomac et moi ne sommes plus très copains. Après avoir enchainé les repas de réveillon, sans oublier les repas « restes de la veille = même repas version miniatures de chaque plat », ce qui veut dire petits amuses gueules restant, pléthore de toasts de foie gras, des blinis au saumon en veux tu en voilà, aller un peu de fromage pour finir mon bout de pain, ah oui tiens un peu de vin rouge avec le fromage c’est bon ça, et puis des Ferrero Rochers à foison et de nombreux chocolats… Oui car je les ai tous goûté à la recherche « du bon » pour m’apercevoir que, OH déception, malgré un look différent, ils avaient tous le même goût…si c’est pas malheureux ?
Bon, revenons à nos moutons, pour se sentir mieux, voici ici un petit bouillon très bon, non ce n’est pas parce que c’est « détox » que c’est imbuvable ! Je vous assure qu’il passe très bien, sachez que mes papilles et mon ventre ont adoré, sûrement grâce au sachet de bouillon de légumes Ariaké, découvert il y a peu chez Monoprix, 100 % naturel. Dommage je n’avais pas de coriandre fraiche !

Ce dont vous avez besoin pour une soirée détox pour 2 personnes :
– 1 fenouil
– 1 carotte
– 100 g de tofu
– 2 sachets de bouillon de légumes Ariaké
– une cuillère à café de coriandre en poudre
– un cuillère à soupe de sauce soja
– un peu de persil
– huile d’olive

Préparation :
1/ Couper la carotte et le fenouil en julienne.
2/ Faire chauffer de l’huile d’olive dans une poêle, jeter les légumes. Au bout de 3 minutes, ajouter un petit verre d’eau.
3/ Attendre que l’eau soit absorbée, ajouter le tofu coupé en petits dés, la sauce soja, la coriandre et le persil. Mettre sur feux doux.
4/ Faire infuser les 2 sachets de bouillon dans 66 cl d’eau bouillante pendant 5-10 minutes.
5/ Dresser dans des assiettes creuses, d’abord la garniture puis verser le bouillon dessus.

Dégustez devant un petit film avec le plaid sur les genoux :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cheesecake au citron – Sans cuisson

First time pour un cheesecake sans cuisson ! Il fallait bien que ce jour arrive et comme j’accueillais chez moi une fan de cheesecake, je me suis dit que le moment était venu ! Qui dit cheesecake sans cuisson dit forcément gélatine. Oui mais pas de la gélatine de porc qui me rebute un tantinet car fabriquée à partir d’os et de peau de porc (bonne appétit!) J’ai donc préféré utiliser de l’agar-agar, un gélifiant oui mais issu d’une algue rouge japonaise, donc végétal. L’agar-agar c’est un peu la bête noire des néophytes en pâtisserie, c’est difficile à travailler, si on n’en met pas assez, ça ne se tient pas (un peu comme ici…) et si on a la main un peu trop lourde, on se retrouve avec un flamby. En revanche, pour les panna cotta c’est génial mais pour un cheesecake, j’ai pris un risque. Ouais je suis un peu une aventurière. En avant pour la recette pour un cheesecake fin, léger et citronné.

Ce dont vous avez besoin :
– 300 g de Philadelphia
– 400 g de fromage blanc 0%
– 20 cl de crème liquide légère
– 60 g de sucre
– 200 g de palets bretons amandes & citron
– 50 g de beurre
– 4 g d’agar-agar en poudre (pour 1 L de préparation)
– 1 citron
– Extrait naturel de citron
– Extrait de vanille

Préparation :
1/ Mixer vos biscuits et mélanger les au beurre fondu. Tapissez votre fond de moule (si charnière, beurré et fariné, mais le mieux reste le moule en silicone. Mettre au réfrigérateur/congélateur.
2/ Dans un saladier, mélanger les fromages avec le sucre. Ajouter le jus de citron et les extraits (selon vos goûts, goutez !)
3/ Dans une casserole, fouetter la crème avec l’agar-agar. Porter à ébullition pendant 1 minute. Ajouter la crème au mélange de fromages sucrés. Bien mélanger.
4/ Verser l’appareil sur le fond biscuité et laisser prendre une nuit au réfrigérateur.

Verdict : Frais, crémeux et citronné à souhait. Cependant, je préfère le cheesecake cuit, qui est plus « étouffe chrétien » d’après moi, et je préfère. J’ai utilisé un moule à charnière de diamètre 26, donc mon cheesecake manque de hauteur, comme je les aime habituellement. Aussi, c’est assez difficile à démouler, préférez absolument un moule en silicone. De plus, il n’y a pas assez de biscuits selon moi et je préfère les spéculoos qui sont pour moi les biscuits indétrônables du cheesecake. Globalement, un bon cheesecake, light de surcroît, mais loin d’être le meilleur :)


Rendez-vous sur Hellocoton !

Quiche aux poireaux, tofu & chèvre

Après le sucré avec les crèmes à la pralinoise et celles à la noisette,  je m’essaie au salé avec le tofu soyeux, qui remplace merveilleusement bien la crème. C’est génial, on n’y voit que du feu et les saveurs restent intactes, les calories en moins. Que demande le peuple ?! Aujourd’hui, une quiche toute simple et équilibrée. Des fibres et des vitamines avec les poireaux, des protéines grâce aux oeufs et au tofu et un peu de lipides (oui il en faut!) avec le chèvre.

Ce dont vous avez besoin : 
– 1 pâte brisée
– 2 blancs de poireaux
– 2 oeufs
– 240 g de tofu soyeux
– 10 cl de crème liquide légère 4% de MG (facultatif, je devais finir la brique)
– 100 g de buche de chèvre
– huile d’olive, muscade, sel & poivre

Préparation :
1/ Faire cuire à blanc votre fond de tarte à 200°C.
2/ Laver et émincer vos poireaux. Les faire revenir à la poêle avec un peu d’huile d’olive. Arrêter la cuisson lorsqu’ils sont bien « fondus ».
3/ Dans un saladier, battre les oeufs. Ajouter le tofu soyeux et la crème et mélanger au fouet pour un résultat homogène.
4/ Ajouter les poireaux cuits et assaisonner : sel, poivre et pincée de muscade si cela vous tente.
5/ Verser l’appareil sur votre fond de tarte. Couper des rondelles de chèvre et déposer les dessus. Enfin, enfourner pour 40 minutes environ à 180°C.

Verdict : Vraiment délicieux. Je l’ai accompagnée d’une petite salade pour un diner léger et gourmand.

Rendez-vous sur Hellocoton !

La soupe de légumes – qui vous veut du bien

Ca y est je suis de retour dans mon appartement d’étudiant! Complètement ravie de le retrouver, excepté ma cuisine de 2 m²… Heureusement, j’ai récupéré un ancien four Moulinex chez ma mamie et mes parents m’ont gentiment offert un mixer plongeant, sans lequel je n’aurais pu réaliser cette petite soupe aux légumes d’hiver. Et cette soupe, bien que ce soit un grand classique, fait vraiment du bien, j’ai même l’impression que je me soigne en la dégustant (si, si, je le vous jure) C’est vrai, c’est le début de l’hiver, on est faible et pas préparé au vent glacial, on alterne entre salle de classe surchauffée et extérieur quasi polaire, bref c’est clairement le moment où on tombe malade. ALORS pour prévenir tout ça, on mange des clémentines d’Espagne ou de Corse (les meilleures) et on se prépare de bonnes petites soupes aux légumes bio.

Ce dont vous avez besoin pour 3-4 personnes :
– 2 carottes
– 2 poireaux
– 1 navet violet
– 1 pomme de terre
– 1 oignon
– 1 cube de bouillon de légumes
– Persil

Préparation : (attention, c’est TRES compliqué)
1/ Nettoyez, pelez et découpez grossièrement vos légumes et mettez les dans un faitout. Vous pouvez faire revenir votre oignon dans un peu d’huile d’olive avant.
2/ Couvrir d’eau, ajouter le cube de bouillon et porter à ébullition. Faites cuire environ 45 minutes. Piquer à l’aide d’un couteau les carottes afin d’en vérifier le cuisson.
3/ Mixer l’ensemble. Rajouter de l’eau à votre convenance.
4/ Servir, ajouter du persil et un trait d’huile d’olive. Déguster au coin du feu (ou du chauffage…!)

Voilà une petite soupe sans prétention que vous pouvez évidement changer en mettant d’autres légumes de saison et rajouter 3 tonnes de gruyère râpé  mais je vous conseille de garder toujours une pomme de terre qui sert de liant à la soupe. Par contre, après coup, je regrette d’avoir mis un cube de bouillon, c’est dommage surtout lorsque les légumes sont bio et bons.

Rendez-vous sur Hellocoton !